Facebook Instagram

mammographe

Déroulement de l’examen

Idéalement, la mammographie doit être réalisée durant la première moitié du cycle. Cet examen qui délivre des rayons X est contre-indiqué chez la femme enceinte.
L’examen dure 20 minutes environ. Il n’est pas nécessaire d’être à jeun, mais il est fortement conseillé de ne pas mettre de pommade (quelle qu’elle soit) sur les seins. Cela peut donner de fausses
images et de rendre difficile la réalisation de l’examen.
Aucune préparation n’est nécessaire sauf en cas d’injection d’un produit dans les glandes du sein en raison d’un écoulement (galactrographie).
Pour l’interprétation de l’examen, le radiologue a besoin d’un certain nombre de renseignements. Il est indispensable de connaître les antécédents personnels et familiaux, ses facteurs de risques et
les différentes thérapeutiques en cours.
En fonction des anomalies rencontrées, des incidences complémentaires pourront être réalisées (agrandissements, profil interne,cliché déroulé, cliché localisé). Ces incidences localisées et agrandies sont souvent réalisées pour l’analyse des microcalcifications.
De même, la réalisation d’une échographie peut être motivée pour préciser certaines anomalies mammographiques ou en présence de sein très dense, en particulier chez une patiente à risque ou en cas d’anomalie à la palpation. Enfin, l’IRM trouve une place de plus en plus importante en complément de la mammographie.
Parfois un kyste peut être ponctionné au décours de la mammographie.
Le médecin réalise le plus souvent une anesthésie locale avant de réaliser ce type de ponction sous échographie qui visualise en temps réel l’évacuation kystique.