la coeliochirurgie en gyneco-obstetrique :

En gynécologie et obstétrique, la coeliochirurgie permet de traiter certaines formes de stérilité par la libération d’adhérences (accolements anormaux de deux tissus) formées autour des trompes ; elle est utilisée dans certaines affections des ovaires ou de l’utérus (ablation de kystes des ovaires ou de fibromes de l’utérus par exemple). Dans le cas d’une grossesse extra-utérine, la coelioscopie établissant le diagnostic est parfois suivie d’une intervention durant laquelle le chirurgien, enlève soit l’oeuf lui-même, soit la trompe de Fallope si son état ne permet pas la conservation. Elle permet également d’effectuer des interventions plus lourdes (ablation de l’utérus pour des maladies bénignes ou cancéreuses, traitement du prolapsus génital, prélèvement de ganglion en chirurgie cancérologique), ces interventions sont soit entièrement réalisées par coeliochirurgie, soit par une association de coeliochirurgie et de chirurgie par voie vaginale (association que l’on appelle laparoscopico-vaginale).